Parenthèse

mardi 10 octobre 2017 § 0 commentaires

Pour les proches de Sylvie

ce qui vit
n’est qu’une parenthèse
une incise
dans le récit du temps

une forme traversée
de mille langues
pétrissant dans ses entrailles
la farine brunie des mots
entendus au passage

de l’intérieur ne parle
pas seulement la voix
mais le corps tout entier
le feu brillant des yeux
et le parcours ferme des gestes

lorsque nous recueillons
ses offrandes
chaque parenthèse
nourrit
le récit des multitudes
où vit sa marque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

meta