Poème dansé – Nolwenn Euzen

vendredi 6 juin 2014 § 3 commentaires

Image poème dansé

Si je danse mon poème de tous les membres de ma voix. Du talon de ma phrase au cou de mes pensées. Si dans les mots en foule m’attendent des rêves dans la hanche, les voyages d’une colonne vertébrale. Ce que tu dis avec, est-ce que tu l’entends encore debout ? Ton poème déplié dans la pièce, est-ce que tu l’emmènes au bout de ton récit de ton bras embarqué ?

Ce qui danse dans la tête des piqués, des idées crues, des forces nettes. Ce qui butte claque bloqué. Ce qui flanche fluide sur la page, et oui. Pensées courbées battues. À la course. Chassées. N’en parlons plus. Staccato presque nu.

Profondeur de ta réclamation. Ce qui pulse hors de son nid. Sans mot s’étire se prolonge dans la voix. Du souffle tend ses antennes. Une peau pour l’enfance. Un abri tiède vers la tienne.

Si les mots en foule dans la bouche ralentie. Des gestes brusques des idées crues des forces vives. Dessiner son volume au cœur d’une langue amie. Un visage sous le doigt. Ton corps pour dire ses appuis hors de phrase. L’œil à la course, sans bruit je file dans mes mains. Niche un mot plus petit. Qu’il vibre ici pour battre dans son flanc.

Texte : Nolwenn Euzen


J’ai découvert Nolwenn Euzen par les vases communicants, qu’elle pratique depuis 2010, avec à chaque fois une attention à l’espace d’écriture de l’autre, une exigeante liberté dans la sienne propre. De là, j’ai parcouru son très beau site Grande menuiserie. Elle a écrit une biographie qui est en elle-même un travail littéraire. Nolwenn a proposé que nous ne nous fixions pas d’autres règles que celle d’origine : écrire chez l’autre. Elle a posé dans mon atelier le texte que vous venez de lire, et puisque que vous l’avez lu, que vous avez regardé l’image qui l’accompagne, vous comprendrez que je n’y ajoute rien d’autre que mon bonheur à l’héberger. Mon propre texte, Soliloque des longitudes est chez elle, où il s’est glissé au voisinage de ses dialogues des latitudes.

Comme chaque mois, grâce à la générosité de Brigitte Célérier, vous avez accès à la liste des vases communicants.

§ 3 réponses à Poème dansé – Nolwenn Euzen"

meta